Abris à hérisson

Nombreux sont les hérissons qui périssent chaque année à cause de la circulation routière, de la disparition des haies ou encore des traitements chimiques anti-limaces des jardiniers. Vous pouvez faire une place de choix aux hérissons dans votre terrain. Il pourra ainsi faire office « d’ insecticide naturel » et consommera les limaces et divers insectes de votre potager.

Apprenez à mieux connaître ce petit mammifère grâce à cette plaquette descriptive !

Aménager un abri pour les hérissons​
Source : Refuges LPO Infos, n° 16

Une simple caisse en bois retournée peut faire l’affaire. Découpez une ouverture à sa base (10×10 cm), garnissez-la de feuilles mortes ou de pailles, puis déposez-la dans un coin protégé de votre jardin (haie, appenti…).

Vous pouvez également aménager un tas de branches mortes en y glissant une boîte en bois, prolongée d’un tuyau en PVC pour lui faciliter l’accès. L’entrée ne doit pas être supérieure à 10 cm pour éviter que les chiens et les renards n’y entrent. Laissez ensuite le hérisson y apporter lui même des matériaux pour garnir son nouvel abri.

Veillez à ce que votre abri soit disposé dans un endroit tranquille (peu de passage), protégé de l’ensoleillement et de la chaleur, des vents dominants et des intempéries. Orientez de préférence l’entrée vers le Sud-Est. Vous pouvez pour finir le recouvrir de feuilles ou de branchages pour l’isoler de la chaleur et de la pluie.

Comment aider le Hérisson ?
A faire
  • Maintenir ou planter des haies
  • Donner de la nourriture (reste de repas) uniquement en cas de disette fortement prolongée (périodes de longue sécheresse)
  • Donner de l’eau (pas de lait) en cas de sécheresse
  • Préparer un abri protégé des courants d’air, de l’ensoleillement direct et de l’humidité
  • Installer une planchette rugueuse sur le bord de vos bassins pour qu’il puisse s’y agripper et ressortir (évite la noyade)
  • Laisser une ouverture d’au moins 10 cm dans le bas de vos clôture de jardin.
A ne pas faire
  • Ne pas déranger une famille de hérissons au nid
  • Ne pas séparer les jeunes de leur mère (« éviter d’enlever un hérisson que vous trouveriez dans la nature. Il peut s’agir d’une mère à la recherche de nourriture pour ses petits)
  • Ne pas donner à manger toute l’année (ce qui le détournerait de ses proies naturelles)
  • Ne pas perturber un hérisson pendant son sommeil hivernal
  • Ne pas répandre de produits chimiques dans son jardin.
  • Ne pas brûler les tas de feuilles sèches en hiver et au printemps.

Crédit photo : Christian Bouchardy